Jean-Loup Philippe, un artiste du livre

Espace Topographie de l’art

 

Aïe, Julius Baltazar, Claude Bellegarde, Gianni Bertini, Jean-Yves Bosseur, Jean-Marc Brunet, Anick Butré, Cozette de Charmoy, Henri Chopin, Philippe Collage, Corneille, Bernard Devaux, Isabel Echarri, Alberto Guzmàn, Horst Haack, Laurence Imbert D., Fuad Kapidzic, Akané Kirimura, Rodolphe Krasno, Bernard Gabriel Lafabrie, Aliska Lahusen, Victor Laks, Wanda Mihuleac, Jean Miotte, Quentin Parant, Gaëlle Pélachaud, Jean-Louis Poitevin, Bernard Quentin, Jean-Paul Riopelle, Ichirō Satō-Tessen, Antonio Seguí, Shirley Sharoff, Motoko Tachikawa, Constantin Xenakis,

Commissariat : Françoise Py

17 x 21 cm
80 pages en couleurs
Broché à rabats
15 €

Publication disponible à la galerie

Jean-Loup Philippe est comédien, metteur en scène et poète. Dès son enfance, il a eu la chance de connaître intimement, grâce à sa mère qui tenait un salon littéraire, Jules Supervielle, Blaise Cendrars, Jean Paulhan, Charles-Albert Cingria et Henri Michaux. Il a commencé sa carrière en jouant pendant deux ans au théâtre de Paris le rôle principal avec Ingrid Bergman dans Thé et sympathie de Robert Anderson. Pièce reprise avec Micheline Presle. Une carrière toute tracée où il a accumulé les succès jusqu’au jour où, en 1963, il a rencontré un groupe de poètes qui ne voulaient pas se restreindre à s’exprimer par le livre. C’est alors qu’il a décidé de laisser sa carrière de comédien de côté. Il s’agissait de William Burroughs, Brion Gysin, Gherasim Luca, Jean-Clarence Lambert, François Dufrêne et Robert Filliou auxquels s’est joint un peu plus tard Bernard Heidsieck. Ensemble, ils ont créé le Domaine Poétique dans lequel Jean-Loup Philippe mettait en scène chaque poète et son univers avec des moyens d’expression nouveaux tels l’enregistrement sonore, la vidéo et autres éléments scéniques. Il joua ainsi un rôle très important dans la naissance de la poésie sonore et des performances poétiques.
C’est aussi le moment où il a ressenti le besoin de trouver une nouvelle écriture qui parte de la sensation et en donne une sorte d’équivalent. Les livres créés en collaboration avec les artistes vont lui permettre de pleinement réaliser son rêve d’un nouveau langage, qui prenne corps, qui devienne matière sensible et palpable à la faveur d’un dialogue entre les mots et les images. Cette fois, c’est l’artiste qui est metteur en scène avec un retour à l’intime. En s’emparant du texte poétique, le plasticien réalise une opération alchimique. La rencontre des deux univers de l’artiste et du poète fait naître un nouveau monde. Le livre d’artiste invite à un voyage in¬térieur insolite, il se fait puissant support de méditation ou de rêve.

Françoise Py

 

 

Vue d’exposition

Contact

15 + 4 =