Ground control

Espace Topographie de l’art

 

Yoan Béliard, Marc Ming Chan, Charlotte Charbonnel, Nicolas Descottes, Hugo Deverchère, Anne-Charlotte Finel, Thomas Fougeirol, Matthieu Gafsou, Timothée Schelstraete, Fiona Sheppard & Horama, Sacha Teboul

Commissariat : Marc Donnadieu

Catalogue d’exposition

17 x 21 cm
56 pages en couleurs
Broché à rabats
15 €

Catalogue disponible à la galerie

Demain n’est pas qu’une simple projection d’aujourd’hui ; l’avenir se définit tout aussi bien comme le reflet de notre imaginaire à la surface de miroirs que l’on a plus ou moins éloignés dans le temps. Plus courte en est la distance, plus la probabilité de réalisation est forte ; plus longue est-elle, plus la confiance même la plus résolue se fragilise. Il en est de même pour nos espoirs et nos rêves.
« Ground Control », titre de cette exposition, est emprunté au premier vers d’une chanson culte de David Bowie, « Space Oddity ». À travers les connections ambigües entre l’équipe terrestre de « Ground Control » et l’odyssée spatiale du « Major Tom », celle-ci rendait un hommage vibrant à Frank Poole, l’un des deux astronautes du film de Stanley Kubrick « 2001: A Space Odyssey » (1968), abandonné dans l’espace intersidéral par une IA incarnée par l’ordinateur « HAL 9000 ». Le 21 juillet 1969, la BBC a néanmoins choisi ce titre comme fond sonore de l’alunissage en direct de la mission Apollo 11. Aussi, en ce jour anthologique où un être humain a posé pour la première fois un pied sur la lune, notre voix intérieure a fredonné à l’infini : « Ground Control to Major Tom » ; et les étoiles sont devenues, à nos yeux éblouis, totalement différentes…

L’année 1969 appartient au siècle dernier ; 2001 à un passé déjà révolu ; 9000 à un avenir aujourd’hui inconcevable. Pour autant, nous élaborons encore et toujours des futurs du monde, tout en cultivant une certaine nostalgie pour des prophéties visionnaires pourtant passées aux oubliettes de l’histoire. Les œuvres de Yoan Béliard, Marc Ming Chan, Charlotte Charbonnel, Nicolas Descottes, Hugo Deverchère, Anne-Charlotte Finel, Thomas Fougeirol, Matthieu Gafsou, Timothée Schelstraete, Fionna Sheppard & Horama et Sacha Teboul, mises ici en dialogue, n’illustrent en elles-mêmes ni une destinée pour notre civilisation, ni les temps passés, ni même notre moment présent, mais se tiennent justement dans cet écart ténu entre des prospectives envisageables et une certaine mélancolie pour des utopies inaccomplies mais encore porteuses de sens.

Face à des futurs les plus souvent envisagés de façon abstraite et désincarnée, ces douze artistes nous proposent ainsi, chacun.e à leur manière, des mondes potentiels – sinon des représentations alternatives – devant et dans lesquels nous pouvons encore nous éblouir, naviguer en quasi liberté et presque nous abandonner tel le Major Tom indifférent aux injonctions de « Ground Control » : « Here am I floating round my tin can / Far above the moon / Planet Earth is blue / And there’s nothing I can do »…

MARC DONNADIEU

 

Catalogue de l’exposition « Ground control » du 24 novembre 2023 au 11 janvier 2024 à l’espace Topographie de l’art (Paris)

 

 

Vue d’exposition

Contact

11 + 3 =