Gao Zengli

Galerie Albert Benamou

 

Le Dernier Empereur
Catalogue d’exposition

20 pages en couleur
Format: 21 x 27 cm
Broché à rabats
ISBN : 978-2-35532-021-7
19 €

Catalogue disponible à la galerie

 

Acheter en librairie indépendante :

Ailleurs :

Le Contexte Révolutionnaire
Selon Gao, l’artiste chinois ne peut pas être dominé par l’influence de Mao ; au contraire, il doit être capable de traiter les émotions complexes voire contradictoires qu’il a sur Mao par son langage pictural particulier. Ayant grandi au moment de la révolution culturelle, l’histoire de la violence rouge est donc son thème principal. Le fil conducteur de son dernier travail est la reprise des scènes des victimes pendant cette terrible période dont il suit les ultimes traces de vie pour traverser le brouillard de l’histoire.

Une Recherche d’Identité 
Apres avoir vécu les périodes de « l’orphelin culturel » et de la « crise d’identité », Gao a, comme un archéologue, mené des recherches sur ses racines. Dans ses oeuvres, on peut ainsi trouver des symboles chinois traditionnels : la tenue d’empereur, l’armée en terre cuite du premier empereur de Chine, le costume Mao…. Ces images qui révèlent la tristesse du temps écoulé, font en même temps allusion à sa base culturelle chinoise.

Le Conflit Matériel
Gao est très sensible aux différents matériaux. Le pinceau et la peinture ne lui suffisent pas. Il utilise également les objets réels : le journal, la corde, le tissu…L’épaisseur de la peinture et les matériaux divers créent différentes textures sur la toile. L’image picturale et les choses banales font le contraste entre les faux espaces crées par la peinture et l’existence réelle de l’objet. Sa toile, le support commun de l’illusion et la réalité, est à la fois un tableau et une sculpture.

Catalogue publié dans le cadre de l’exposition «Gao Zengli – Le Dernier Empereur» à la galerie Albert Benamou, Paris, du 31 janvier au 8 mars 2008

Contact

12 + 5 =