François Réau

Drawing Lab

 

Du Temps sois la mesure

Commissaire d’exposition Léo Marin

Catalogue d’exposition

16 x 24 cm
40 pages en couleurs
Couverture en portefeuille
isbn 978-2-36669-063-7
18€

Catalogue disponible à la galerie

Acheter en librairie indépendante :

Ailleurs :

« Du Temps sois la mesure » est la 12e exposition produite par le Drawing Lab, l’espace de productions et d’expositions dédié au dessin contemporain que je mécène depuis 2017.

Pour cette nouvelle exposition, l’artiste François Réau, accompagné par le commissaire Léo Marin, nous propose un voyage dans le temps et dans l’écriture, faisant du dessin un marqueur du temps. Et du temps, il en a fallu à l’artiste pour réaliser ses œuvres monumentales installées dans le Lab. Des triptyques, rappelant la représentation sacrée, trônent dans l’exposition. Ils sont constitués d’infinis petits traits verticaux, qui, accumulés, s’unissent pour créer des formes. Levons la tête un instant, observons le ciel de jour comme de nuit et prenons un peu de temps, le temps de visiter l’exposition.

Si dans les nuages nous essayons toujours de voir des formes connues, ici c’est à partir de formes géométriques et de lignes que se construisent les images. Ce long procédé, signature de l’artiste, témoigne du temps passé sur le papier à le graver, le marquer, pour réaliser l’œuvre elle-même. Et il en est de même lorsque nous observons le ciel étoilé. Pour appréhender cet univers inconnu et infini, nous avons relié les étoiles entre elles et dessiné les constellations. Ainsi se révèlent Circinus ou encore la Grande et la Petite Ours, qui sont des points et des lignes dans le ciel, le procédé technique même du dessin.

Au Drawing Lab, François Réau fait sortir le trait du papier, en déployant dans l’espace des lignes naturelles créées par des végétaux séchés. Les branchages jouent avec les reflets des miroirs éclairés par une lumière bleue qui jaillit de mots calligraphiés par l’artiste et soufflés en verre. C’est la première fois que la ligne lumineuse s’implante au Drawing Lab, faisant le lien entre le dessin et l’écriture.

Fidèle au caractère expérimental du Drawing Lab, François Réau a également souhaité présenter des œuvres inédites en volumes s’affranchissant de la bidimension du graphite sur le papier. Mais le trait de crayon de François Réau ne s’arrête pas là, il prend également la forme de fils à plomb suspendus au plafond, de gravures dans le bronze ou encore d’un poème directement récité sur les murs.

Je vous souhaite, tout comme moi, de prendre le temps et de vous perdre dans l’exposition, dans l’œuvre riche et protéiforme de François Réau.

Christine Phal
Fondatrice du Drawing Lab

 

 

 

 

 

 

Vue d’exposition

Contact

4 + 9 =